Suivez-nous

Business

L’État propose 500€ d’aide aux commerçants pour se digitaliser

L’État soutient les entreprises françaises non digitalisées en offrant 500€ d’aide pour la création de site dès janvier 2021.

Publié

le

Les PME françaises ont été durement touchées par la crise du Covid. Pour aider les entreprises à poursuivre leur activité malgré la période de confinement, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a récemment promis une aide de 500€ destinée aux commerçants ayant dû fermer boutique à cause de la seconde vague de l’épidémie de Covid qui touche la France.

Les commerçants français encore peu digitalisés

En matière de numérique, les entreprises françaises sont en retard par rapport à leurs voisins européens. Les chiffres ne trompent pas : en 2020, 34% des entreprises françaises n’ont pas de site internet alors que la moyenne est fixée à 22% en Europe. Si assurer sa présence en ligne n’est pas une priorité pour tous les commerçants français, la situation est en train de changer avec la crise du Covid-19.

Beaucoup d’entreprises contraintes de fermer se sont tournées vers internet afin de trouver des alternatives et limiter les pertes. Il est clair que la numérisation des entreprises est essentielle pour maintenir l’activité des commerçants et continuer d’exister malgré le confinement.

Une aide de l’État de 500€ pour créer un site internet

Comme nous l’évoquions juste avant, 1 entreprise sur 3 n’est pas encore digitalisée en France. Les fermetures administratives qui ont eu lieu pendant le confinement ont aggravé la situation pour les PME non présentes sur le net. Face à ce constat, l’État a décidé d’agir en offrant une aide de 500€ aux commerces fermés qui souhaitent se digitaliser eux-mêmes. L’objectif est d’inciter les entreprises à entamer leur transformation numérique pour gagner de la visibilité sur le web et reprendre leurs ventes.

Cette aide directe effective dès janvier 2021 sera destinée à tous les commerçants français ayant dû cesser leur activité à cause du Covid ou qui ont subi des pertes à hauteur de 50% de leur chiffre d’affaires.

Comment toucher l’aide d’état de 500€ pour la digitalisation ?

À ce jour, aucune information sur les modalités d’accès n’a été communiquée. En tout cas, il y a fort à parier que les commerçants devront être en mesure de prouver qu’ils ont entamé les démarches nécessaires pour créer un site internet. Il faudra également sûrement être en mesure de justifier des dépenses en lien avec votre digitalisation, comme le coût de votre hébergement web ou du service de création de site que vous utilisez.

Nous mettrons cet article à jour dès que nous en saurons davantage sur les démarches pour obtenir cette prime de 500 euros pour la création d’un site internet pour votre société.

Créer un site web : est-ce si compliqué ?

Bruno Le Maire estime que la création d’un site internet coûte environ 1 500€, mais cette donnée est très vague car cela dépend de nombreux facteurs. Alors, cette aide de 500€ pour la création d’un site internet sera-t-elle suffisante ? Les commerçants peu à l’aise avec le numérique doivent-ils hésiter avant de se lancer ?

Contrairement à ceux que beaucoup pensent, créer un site internet n’a rien de bien compliqué en 2020. De nombreuses solutions existes et le maître mot est toujours « simplicité ».

 

 

Continuer la lecture
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Business

Kanye West : Des peintures réalisées durant sa jeunesse évaluées à plusieurs milliers d’euros

Des œuvres d’art réalisées par Kanye West pendant son adolescence ont été évaluées à plusieurs milliers d’euros…

Publié

le

Par

Photo: Google images

Artiste émérite, c’est avant tout dans la musique que Kanye West s’est démarqué. En tant que producteur ou derrière un micro, Ye a influencé bon nombre de rappeurs de la scène US, à commencer par Lil Durk qui lui a récemment rendu hommage dans le clip Kanye Krazy. Toutefois, la musique n’est pas la seule forme d’art dans laquelle le natif d’Atlanta s’exprime, et excelle. Durant son adolescence, l’interprète de Stronger s’est aussi adonné à l’art pictural. Les peintures et dessins de Yeezy ont été diffusées dans un épisode de l’émission américaine Antiques Roadshow. Celles-ci appartiennent à la cousine de l’artiste, qui en a hérité à la mort de Donda, la mère de Kanye. C’est son mari qui est venu présenter le portfolio dans le cadre du programme. Toutes ses créations ont été réalisées par l’artiste en 1995, alors qu’il était étudiant à Polaris (Chicago). Les experts ont estimé que la totalité des créations valait entre 16 000 et 23 000 dollars actuellement.

Kanye West a passé la St Valentin sans Kim

C’est la 1ère fois en 8 ans que Kanye West a passé la Saint-Valentin sans Kim Kardashian. Actuellement en pleine procédure de divorce, les 2 stars ont pris la décision de prendre du recul. Une source proche du couple a d’ailleurs déclaré au magazine People ce que la bimbo avait prévu pour le 14 février. “Kim a prévu de faire la fête avec ses enfants et sa famille. Elle veut rendre cette journée spéciale pour les enfants.”, avait-elle confié, avant de donner quelques indications sur la nature de la relation entre les futurs ex-mari et femme. “Elle n’a plus de contact avec Kanye. C’est évident qu’elle est concentrée sur son futur”. Aussi douloureuse soit-elle, cette rupture inspirera ett incitera – peut-être – le rappeur à nous pondre un nouveau chef d’œuvre musical dans les prochains mois…

Continuer la lecture

Business

Elon Musk officiellement «homme le plus riche du monde», devant Jeff Bezos et Bill Gates

Le patron de Tesla et Space X devance désormais celui d’Amazon grâce à une belle envolée de ses actions en bourses jeudi. Sa fortune s’est envolée à 188,5 milliards de dollars.

Publié

le

Par

Photo: RapRNB
 
Consécration boursière. Elon Musk, le patron du constructeur de véhicules électriques haut de gamme Tesla, s’est hissé ce jeudi au rang d’homme le plus riche du monde grâce à l’envolée des actions en bourse, devançant Jeff Bezos.

Grâce à la flambée des titres de Tesla – dont il détient 18 % – à Wall Street, le fantasque entrepreneur de 49 ans, qui dirige également SpaceX, est passé jeudi matin devant le fondateur d’Amazon, selon les calculs de l’agence Bloomberg qui tient à jour un classement des milliardaires.

LIRE AUSSI > De la Tesla à SpaceX, les bonnes étoiles d’Elon Musk, génie un peu fou

M. Bezos détenait le titre d’homme le plus fortuné de la planète depuis 2017. Viennent ensuite Bill Gates, le fondateur de Microsoft, l’empereur du luxe Bernard Arnault (LVMH, propriétaire du Parisien) et le patron de Facebook Mark Zuckerberg, âgé de seulement 36 ans.

Alors que l’action Tesla, qui a vu sa valeur multipliée par plus de 7 en 2020, avançait encore vivement à Wall Street jeudi, la fortune de l’ingénieur d’origine sud-africaine a atteint 188,5 milliards de dollars peu après l’ouverture de la séance, dépassant d’1,5 milliard celle de Jeff Bezos.

Musk, visionnaire et charismatique

L’essentiel de la richesse d’Elon Musk est en fait constitué d’actions, dont une partie sert de garantie collatérale à des prêts pour investir dans ses sociétés, selon Forbes. Le charismatique et innovant patron de la Silicon Valley, qu’il a quittée pour le Texas à la fiscalité plus souple, a promis qu’il donnerait la moitié de sa fortune à des œuvres de charité, affirme le magazine.

Mais pour l’instant, il est loin de l’avoir fait, ayant expliqué dans un tweet en 2018 qu’il ferait « de gros versements dans 20 ans quand Tesla serait stabilisée ». Mercredi, la valorisation de Tesla en Bourse avait dépassé pour la première fois la barre des 700 milliards de dollars à la clôture alors que le titre avait terminé en hausse de presque 3 % à 755,98 dollars.

Jeudi en milieu de séance, l’action a dépassé les 800 dollars, grimpant de 6 %. Malgré la pandémie, le ralentissement de l’économie et le chômage, la Bourse américaine a caracolé de record en record à la fin de l’année 2020 avec l’engouement des fonds de placement comme des petits porteurs pour les grands noms en vogue comme Tesla.

Et mi-décembre, le groupe du milliardaire a connu sa consécration boursière en intégrant le prestigieux indice S&P 500, regroupant les 500 plus grandes sociétés cotées aux Etats-Unis. En rejoignant le S&P 500, l’action Tesla a systématiquement été inclue dans des fonds indiciels cotés (exchange-traded funds ou ETF), qui suivent de manière passive les fluctuations de l’indice, ce qui a encore boosté le titre.

Tesla résiste bien à la crise du Covid

La compagnie pèse davantage que General Motors, Ford, Fiat-Chrysler, Toyota, Honda et Volkswagen cumulés. Pourtant, les ventes du groupe restent bien loin des constructeurs traditionnels : Tesla n’a écoulé que 499 550 voitures sur l’année 2020, bien loin par exemple de Volkswagen et ses 11 millions de véhicules vendus en 2019.

Il est toutefois un des seuls fabricants à avoir tiré son épingle du jeu en 2020 alors que le marché automobile a subi un coup d’arrêt au printemps avec la fermeture temporaire des usines et de nombreux concessionnaires aux Etats-Unis face à la propagation du Covid-19.

Tesla est parvenu à faire grimper ses livraisons de 36 % dans le monde l’an dernier quand GM voyait ses ventes reculer de 11,8 % aux Etats-Unis. Le groupe de M. Musk bénéficie de l’engouement des investisseurs pour les véhicules électriques et du fait qu’il est parvenu à gagner de l’argent pendant cinq trimestres consécutifs.

La compagnie continue à fonctionner presque comme une start-up, d’après les analystes qui soulignent qu’elle n’a pas à gérer de syndicats ni de multiples sites de production. Grâce à sa nouvelle usine à Shanghai, Tesla est bien implanté en Chine, un pays qui pourrait, selon le cabinet Deloitte, représenter 49 % du marché des véhicules électriques en 2030.

Elon Musk continue par ailleurs de faire des promesses. Tesla s’est notamment engagé à proposer un véhicule électrique à 25 000 dollars d’ici trois ans et à produire 20 millions de véhicules par an d’ici 2030. Il faut actuellement au moins 37 990 dollars aux Etats-Unis pour le modèle le moins cher du constructeur.

Continuer la lecture

Business

Les bonnes pratiques business pendant les fêtes de fin d’année

Alors que les fêtes approchent à grand pas et que bon nombre de salariés ont posé leurs congés, les chefs d’entreprises désirent souvent ne pas sombrer dans l’inactivité. Même si tout le monde n’est pas présent, rien ne vous empêche de prendre un peu d’avance. Zoom sur quelques activités que vous pouvez avoir pendant cette période d’accalmie.

Publié

le

Par

Photo: Google

Mettez à jour l’ensemble de vos fichiers

Les périodes calmes permettent souvent de procéder aux mises à jour. N’hésitez pas à les actualiser afin de mieux suivre vos actions futures. Cela peut prendre un peu temps car vous devrez peut-être retourner dans vos différents emails pour retrouver l’ensemble des interactions et retrouver les données. Il faut tout de même noter qu’avoir des fichiers mis à jour vous fera gagner énormément de temps par la suite alors autant prendre votre courage à deux mains et vous lancer.

Si vous n’utilisez pas de logiciels, il est peut-être temps de prendre du temps pour savoir les utiliser. Ils vous offrent l’opportunité généralement de mieux suivre vos actions et de mettre en place des rappels qui peuvent se révéler très utiles. Choisissez de préférence des logiciels qui vous permettront d’éviter les doubles saisis. Ainsi votre logiciel de suivi commercial peut également vous servir à éditer vos devis et factures ou encore à transmettre vos données à votre comptabilité.

Pensez à vos clients

Ce n’est pas parce que vos clients sont en vacances ou que vous ne pouvez pas les joindre qu’il faut les oublier pour autant. Vous pouvez également leur envoyer un cadeau pour les remercier de leur collaboration cette année. Attention tout de même à ne pas en faire trop car certains de vos clients pourraient mal interpréter votre geste. Le grand classique reste souvent d’envoyer une carte de vœux professionnelle pour la nouvelle année. Il est courant d’y apposer son logo et il existe des cartes de vœux personnalisables si vous souhaitez gagner du temps. A noter que les mots manuscrits se joignant à votre carte restent souvent appréciés car ils traduisent un effort de votre part. Vous pouvez penser à personnaliser le message avec une anecdote ou encore des faits qui rappellent votre lien particulier avec votre client ou partenaire.

Automatisez certaines tâches

Toute l’année vous effectuez bon nombre d’actions récurrentes qui placées bout à bout vous prennent un temps considérable. Or, il faut bien le constater vous perdez un temps fou à les réaliser alors que l’automatisation est parfois possible. Si celle-ci n’est pas forcément totale, elle peut souvent l’être partiellement. Combien de fois avez-vous écrit le même email pour répondre à une demande d’information ? Répondez-vous régulièrement aux mêmes demandes ? Il est peut-être temps de créer un email type de réponse afin de ne plus y passer du temps. Prenez le temps de créer le tout pour une fois que vous en disposez. Vous deviendrez plus réactif et surtout vous aurez moins tendance à procrastiner.

Préparez les objectifs

La nouvelle année est souvent symbole de nouveaux objectifs et challenges. Pour bien préparer votre rentrée, il vous faut poser de nouveaux objectifs. N’oubliez pas qu’ils doivent rester SMART (spécifique, mesurable, ambitieux, réaliste, temporel) afin que chacun puisse y adhérer. Rien ne vous empêche de créer des indicateurs qui pourront être suivis par tous afin de voir l’avancée des objectifs tout au long de l’année. N’oubliez pas d’en créer sur les différentes périodes de temps (court, moyen, long terme) afin qu’ils ne paraissent pas trop loin et génèrent de la motivation. Vous pouvez parallèlement créer un discours pour la rentrée qui permettra de booster l’ensemble de vos équipes. Pour cela, n’oubliez pas d’inclure des phrases qui rappellent à chacun pourquoi il effectue son travail.  Vous devez mettre du sens à l’action et montrer les retombées positives de l’implication de chacun. Il ne s’agit pas simplement de gagner de l’argent mais de mettre des indicateurs de l’impact de votre action sur la société. Vos salariés seront d’autant plus motivés s’ils voient qu’ils sont utiles et qu’ils ne se contentent pas d’être le rouage d’une entreprise et d’effectuer des tâches répétitives.

Vous informer et lancer des projets

Vous pouvez profiter de cette période pour faire quelque chose d’utile : regarder ce que fait la concurrence et voir ce que vous pourriez éventuellement lancer comme projet. Il s’agit avant tout de rester ouvert aux bonnes pratiques de vos concurrents mais également plus largement de s’informer de pratiques qui pourraient être mises en place dans votre entreprise. Vous pouvez vous demander par exemple si une pratique est transposable d’un secteur à un autre afin de rester à la pointe, voire d’être un précurseur dans certains domaines. Ce n’est pas parce que votre offre est meilleure que celle de vos concurrents qu’ils ne font pas de bonnes choses également. Profitez également de cette période de temps calme pour vous demander quel projet pourrait être lancé en regardant notamment les domaines connexes à votre savoir-faire ou encore les secteurs porteurs.

Vous occuper de la déco

Cela peut paraître anodin voire inutile mais les périodes de fêtes restent souvent très utiles pour procéder à des améliorations de décoration. Déjà parce que vous ne gênez pas vos salariés et ensuite parce que la déco apporte un élément positif dans les lieux de travail. Ce n’est pas parce que votre activité est sérieuse que l’ambiance régnant dans vos locaux doit être austère. Un peu de couleur, de nature et des objets un peu originaux pourraient suffire à améliorer l’atmosphère dans votre entreprise. Les bureaux fonctionnels restent une bonne chose mais n’empêchent pas de créer une ambiance où l’on se sent bien.  A noter que d’après toutes les études, elle contribue à la performance alors autant allié l’utile à l’agréable.

Continuer la lecture

Tendance